Archives pour l'Auteur : Fabrice

Jour de victoire [Betis de Seville]

Nous étions à Séville, le lendemain de la finale de la coupe du Roi 2022, face à Valence. Les supporters étaient heureux 😉 et je dois dire que c’était un beau plaisir de voir tous ces maillots verts.

Jour de match à Geoffroy-Guichard

ASSE-Troyes, vendredi 18 mars 2022

Deux heures avant le match, je me suis promené autour du stade. C’est toujours étonnant ce moment, où les habitués se regroupent avant d’entrer dans le chaudron. Pour ce qui est du score, match nul 1 partout. Le club n’est pas encore sauvé de cette saison maudite.

La chapelle Saint-Vincent [Saint-Laurent-d’Agny]

L’heure dorée, c’est un moment un peu particulier adoré par les photographes.

C’est la première heure de lumière après le lever du soleil, ainsi que la dernière heure durant laquelle le soleil brille avant son coucher. Durant ces heures, la lumière du soleil obtient une qualité particulière : les ombres s’allongent, la lumière se dore et le ciel rougit.

J’ai donc décidé de me rendre à Saint-Laurent-d’Agny, au lieu dit de la chapelle Saint-Vincent. A cette heure là, j’étais seul et j’ai passé un bon moment à tourner autour de la chapelle, pendant que le soleil se levait.

Queyras, ballade à la montagne

Cette année, la ballade d’été s’est déroulée dans le Queyras (Alpes de Haute Provence). au menu, de la montagne, des ballades et du vélo (un peu assisté). C’est juste un lieu magnifique avec des paysages toujours différents. Vraiment superbe.

La montagne c’est aussi un lieu magique pour les amoureux du vélo. Nous nous sommes même lancés dans la montée du col de l’Izoard (si, si c’est vrai !). Avec succès 😉 Attention, beaucoup de motards se lancent aussi dans ces routes de montagne

Mais la montagne, c’est aussi la chasse à la marmotte. Nous avons été servi. Par contre, ce n’est pas toujours simple de s’en rapprocher ; nous avons dû être patient, … très très patient.

Marmottes, mais aussi vaches et autres moutons et brebis …

Un petit détail : la montagne çà monte et çà descend. Ce n’est pas souvent plat 😉

Et puis toujours des sourires …

Protégé :

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Couleurs dans les vignes

1er janvier 2021, dans la matinée, nous sommes partis nous promener dans les vignes du Beaujolais. Par habitude, j’ai pris mon appareil avec moi. Par habitude, et je ne savais pas trop ce que j’allais faire. Et puis je suis passé devant une porte rouge.

Alors l’idée m’est venue de trouver des spots de couleur au milieu des vignes. Et j’en ai trouvé ; c’est cool. Voici donc ma première série de l’année 2021 : Couleurs dans les vignes … du Beaujolais.

Graphs méditerranéens

Juillet, en plein cœur d’un été chaud, très chaud, nous nous sommes baladés dans le 6e arrondissement de Marseille. Ce sont des rues assez vivantes (comme souvent à Marseille) et pour certaines très colorées, comme vous pouvez le voir.

Il abrite aussi le quartier des antiquaires, la place Castellane ainsi que quelques boutiques de luxe. C’est aussi le quartier des « bourgeois bohèmes » et des artistes dans sa partie nord est aux alentours du Cours Julien.

Ballade à Rabat, avant le confinement

Janvier 2020, je me suis promené à Rabat. Je suis retourné aux Oudayas ; pour ceux qui ne connaissant pas, La kasbah des Oudaya(s), ou Oudaïa(s), est un ancien camp militaire fortifié situé à Rabat et bâti au xiie siècle. Depuis 2012, la kasbah est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. On y trouve notamment un des premiers palais bâti par la dynastie royale des Alaouites, toujours régnante.

Ensuite je prends la direction du mausolée Mohammed-V, tombeau royal. Il se trouve sur l’esplanade de la tour Hassan et en surplomb de l’embouchure du fleuve Bouregreg. Le mausolée abrite les tombes du roi Mohammed V et de ses fils, le prince Moulay Abdallah et le roi Hassan II. Conçu par l’architecte vietnamien Eric Vo Toan, il a été construit entre 1961 et 1971, soit 10 ans de travaux auxquels collaborèrent 400 artisans marocains. L’édifice est caractérisé par son architecture marocaine classique.

2 minutes d’arrêt !

Une série étonnante 😉 Lors d’un de mes voyages pro, j’avais emmené avec moi un appareil photo compact ; c’est très rare parce que je n’ai pas souvent le temps de faire des photos.

Mais cette fois ci, j’avais mon appareil avec moi et j’attendais en gare de Lyon Perrache mon bus pour rentrer à la maison. Je me suis posé en face des lignes de bus de la gare routière et j’ai pris des photos de tous les passants. Et pour chacun d’entre eux, en les regardant, j’ai essayé d’imaginer quelle pouvait être leur vie … Regardez ces photos en imaginant vous aussi la vie de tous ces voyageurs.

Reprise

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas touché à mon appareil, mon vieux complice. Comme une période sans envie. Et mon fiston a bien voulu que je saisisse son regard. Et l’envie est revenue, comme pour dire que LIFE is BEAUTIFUL, AGAIN.

Quelques instants ensemble à se regarder et à sourire. Avec notre chat Jerry, pas loin qui ne comprenait pas que l’on vienne la déranger pendant la sieste 😉

Saint Vincent Tournante 2020

Quelques pas avec les amis dans les rues de Gevrey Chambertin un dimanche matin. Un verre à la main, on déambule dans les rues du village. On déguste, un peu, et on sourit beaucoup. Un bon moment. La Saint Vincent Tournante, à découvrir, tous les ans le dernier week-end de janvier

shooting trop cool [août 2019]

On passe une heure ensemble pour ces quelques photos ; très cool.

Je suis vraiment très heureux de ces moments dans une pièce ensemble ; j’aime prendre ce temps.

Cela va vite car je souhaite toujours capter toutes les émotions, les intentions entre chaque image.

 

Clémence et Bastien, shooting d’été [août 2019]

Moment super sympa avec miss cookie et son chéri.

Quand elle m’a dit ; « alors, on les fait ces photos ? », nous avons vite installé le studio (et oui, la maison ne permet pas encore de disposer d’une pièce dédiée à la photo (mais c’est prévu 😉

J’ai posé mes lumières et sorti les objectifs. Avec un peu de musique, ensuite, nous nous sommes bien amusés.

Et voilà le résultat : 16 photos sur les 369 de notre shooting.

Merci encore pour vos sourires 😉

 

Ines, a drummer artist [Paris, juillet 2019]

Ines est étudiante et musicienne.

Et pour vivre, elle se produit sur la scène de la rue. C’est une très belle artiste de rue, qui joue de la batterie, sa batterie composée d’objets divers et variés. Vous pouvez la retrouver sur les comptes Facebook et Instagram : thestreet_dreamers

C’est devant l’hôtel de ville de Paris que je l’ai vu se produire.

Ecoutez là, c’est bluffant !